Jardins

Les Jardins

Le concept de Jardin de Ferme, théorisé au 18ème siècle en Grande-Bretagne sous le plaisant vocable français de « Ferme Ornée » , repose sur un état d’esprit : joindre l’utile à l’agréable.

Plus de détails

Animaux

Les Animaux

La présence d’animaux domestiques a une incidence importante sur le jardin. D’abord sur la structure des haies et enclos (alternance de bosquets coupe-vent et de pâtures) ainsi que sur le choix des cheminements.

Plus de détails

Sentiers

Les Sentiers

Nous entretenons les haies anciennes – recépées dans les années 1970 sur des souches centenaires – composées principalement des espèces suivantes : chêne pédonculé, merisier des bois, frêne élevé, érable champêtre, érable sycomore, noisetier, saule marsault, saule cendré, houx, sureau noir, aubépine.

Plus de détails


Les animaux du jardin. Joindre l'utile à l'agréable

La présence d’animaux domestiques a une incidence importante sur le jardin.

D’abord sur la structure des haies et enclos (alternance de bosquets coupe-vent et de pâtures) ainsi que sur le choix des cheminements.

Ensuite, les espaces pâturés restent ouverts et assurent la pérennité de certains végétaux (graminées, orchidées…) qui - sinon - disparaîtraient au profit de ligneux envahissants (ronces, prunelliers, puis noisetiers…).

Encore, et de manière indirecte, grâce à la production de fumier (notamment les crottins de cheval et d’âne), les animaux ont une influence sur la culture de certains légumes.

Enfin, des oiseaux de basse-cour : pigeons, poules (races naines d’ornement et races anciennes rares ou régionales), ainsi que des oies et canards sont présentés à divers endroits du jardin et y apportent autant de touches de vie qui rappellent l’état d’esprit de notre ferme ornée : joindre l’utile à l’agréable.

Generic placeholder image

Generic placeholder image

Les Quadrupèdes. Des races rustiques.

Ecoutons une voix, parmi tant d’autres, du temps de la Rome Antique – celle de Pline l’Ancien : « Les moutons sont aussi très précieux... par l’usage que l’on fait de leurs toisons. Si les bœufs assurent la nourriture de l’homme, nous devons aux moutons le vêtement qui nous protège ».

A la Ferme Ornée de Carrouges, les moutons sont de la race Bizet : originaires du Massif Central et donc très rustiques. De plus, nous les avons choisis parce qu’ils sont beaux et, de plein droit, un des ornements de la ferme.

Nous présentons également un âne normand, et des juments – dont une de la race Cob Normand, qui fut utilisée, au même titre que la race Percheronne, ici en Normandie pour les attelages et les travaux des champs. De nouveaux pensionnaires vont bientôt trouver leurs places : chèvres, cochons… à suivre


La Basse-Cour. Une grande diversité.

Les poules – emblèmes nationaux de nos basse-cour – sont bien représentées à la Ferme Ornée de Carrouges : races anciennes de Normandie (Le Merlerault, Crèvecoeur, Caumont…), races françaises pondeuse ou/et de chair (Coucou de Rennes, La Flèche, Marans au œufs roux, Cou-nu…), grandes races étrangères (Brahma, Orpington, Rhode Island…), curiosités (Araucana aux œufs bleus, coq de pêche élevé pour ses plumes), races d’ornement (Nègre-soie, Hambourg, Sabelpoot, Phénix…)…

Les autres familles de gallinacés sont également présentes : dindes, faisans, paons, pintades, perdrix, cailles… et montrent ainsi la grande diversité des espèces sauvages dans la nature (ancêtres de nos races domestiques de basse-cour et/ou d’ornement). Les pigeons se cachent dans leur petit colombier au cœur du labyrinthe en charmilles… mais ils sont bien là. Les canards se promènent et les oies se font entendre de très loin...

Generic placeholder image

Generic placeholder image

Les Abeilles. Des alliées idéales.

Les abeilles sont des alliées idéales pour nos arbres fruitiers et trouvent à la Ferme Ornée de Carrouges une nourriture variée et abondante (floraisons étalées sur une longue période), sans aucun pesticide ni herbicide.

Une association d’apiculture installera ses ruches au printemps...à suivre